top of page
photographe-mariage-haute-garonne_edited.jpg

Moi c'est Céline, amoureuse de la nature à la larme facile

Après mes débuts en photographie de mariage autodidacte en 2012, j'ai souhaité approfondir mon amour constant pour cette discipline en me formant dans la belle école toulousaine de l'ETPA, où j'ai obtenu le BTS en 2019. J'ai enfin pu envisager le métier de photographe mariage à Toulouse et de photos de famille à temps plein.

Pourquoi j'aime ce que je fais ?

Toujours j'ai été préoccupé par le temps qui passe...
Et toujours j'ai été une personne très émue par la force des liens qui unissent les gens, surtout au sein de la famille !

Si la photographie peut être un art pour beaucoup de gens, pour moi elle est surtout un formidable outils de mémoire.

Une séance photo c'est prendre un moment pour célébrer le fait d'être ensemble, unis, à un instant T. C'est se donner un patrimoine inestimable pour le futur, permettant de se souvenir des émotions d'une période !

Un peu de ce que j'aime en image 

Ce ne sont pas mes images !

Muralla-roja-céline-Brochado-278.jpg

Mon parcours vers le métier de photographe

A pas de fourmis :)

2012

Début de la photographie de mariage en autodidacte en parallèle de mes études de droit.

J'ai 18 ans, un peu de timidité, mais déjà je découvre le plaisir de capturer les émotions des gens ! La machine est lancée. De 2012 à 2018 je fais 4-5 reportages mariage par an, et des shootings familles quand on me le demande, sans envisager de pouvoir en faire mon métier (bien que j'en rêve en secret.

2018

Déclic n°1

Je lâche mon CDI de juriste : "c'est décidé, je veux faire de la photographie familiale mon métier". J'intègre alors l'ETPA pour y obtenir un BTS photo qui viendra renforcer mon parcours d'autodidacte, et avouons le qui viendra combler un petit besoin de légitimité mal placé.

2020

Obtention du BTS photo de l'ETPA

2021-2022

L'année studio photo

J'ouvre un studio, à Pibrac, persuadé que c'est obligatoire à l'exercice de mon métier... Mais mon petit coeur me dit que je préfère photographier les gens dans un environnement authentique, chez eux, dehors..

Janvier 2023

Déclic n°2

Je décide de suivre d'avantage mes intuitions et surtout, surtout, ce que je prends plaisir à faire.

 

"le studio je n'aime pas, moi je veux photographier les gens dans la vraie vie !"Je résilie le bail au studio, et entame un petit virage vers la photographie plus nature, lifestyle !!! 

En parallèle je lève le pieds des réseaux sociaux et de cette communication éphémère qui ne me plaît pas format plus long et durable.

J'ai trouvé un équilibre !

Octobre 2023

Workshot de Caroline Cuinet

Une formation qui remue les méninges, la créativité et me pousse à progresser dans ma pratique !

Vous souhaitez travailler avec moi ?

Projets perso

Appelez-moi Gaëthan

"Je n’ai jamais été une petite fille heureuse; j’ai toujours été un homme enfermé dans un corps qui n’était pas le mien, bloqué derrière une image que mon regard rejette"

Cette série est un rendez-vous avec mon frère… Il nous a annoncé le mois dernier sa volonté de transition et son souhait de changer progressivement d’identité. Alors me voilà partie à la redécouverte de mon frère…


C’est un garçon sensible, une personne courageuse, que je prends plaisir à rencontrer différemment avec maladresse mais bienveillance.

Nous avons voulu montrer, ensemble, le rejet d’un corps, la distorsion, le tout sous le regard de la grande sœur pleine d’interrogation que je suis.

Le labyrinthe rose

Quel autre lieu choisir pour notre cache-cache géant que la gigantesque Muralla Roja de Ricardo Bofill aux allures de labyrinthe onirique ?

Ecrivez à votre photographe

bottom of page